Digitale pourprée

Nom FrançaisDigitale pourprée
Nom anglaisDigitalis purpurea
Nom LatinDigitalis purpurea
Nom Arabeنبات القمعية الأرجوانية
FamilleScrophulariaceae
OrigineFrance (jusqu'à 1 000 m d'altitude dans les Alpes et 1800 m dans les Pyrénées)

Digitale pourprée – Digitalis purpurea

Digitale pourprée ou Digitalis purpurea est une plante médicinale famille des Scrophulariaceae,

Digitale pourprée - Digitalis purpureaFiche technique
C’est une espèce océanique de plantes bisannuelles, considérée comme une plante magique.

Est une vivace haute de 30 cm à 2 mètres. Elle reprend chaque année depuis le sol. Elle fleurit de juin à septembre. Son pollen est dispersé par le vent.

C’est une plante velue d’apparence blanchâtre à la tige creuse mais solide. Ses feuilles sont crénelées-dentées et leur face inférieure est ridée en réseau.

Tolère soleil ou de demi-ombre
Arrosage
Souvent en été fréquemment en hivers
Terre
Apprécie les sols frais, pauvres et plutôt acides
Multiplication
La multiplication est assurée par les graines et aussi par des rejets ou des bulbilles à la base de la rosette
Galeries
Effets  et indications
Elle contient des sucres complexes (hétérosides) dont la digitoxine, la digoxygénine, la gitixoside, la digitaloside, la sapogénine, la digitonine, la digitoflavine. Ces substances ralentissent et renforcent les battements des muscles cardiaques.
Partie utilisée
–       feuille séchée
Contre-indication
–       La digitale est une plante extrêmement toxique (poison et parfois mortel !) dont on extrait la digitaline ou digitoxine, utilisée comme tonicardiaque.

–       une étude danoise de 2012 a montré un risque statistiquement significatif de cancer du sein chez les femmes prenant de la digoxine, par rapport aux femmes n’en prenant pas, l’augmentation du risque était de l’ordre d’un tiers

Digitale pourprée, Digitalis purpurea

Famille : Scrophulariaceae

Origine : France (jusqu’à 1 000 m d’altitude dans les Alpes et 1800 m dans les Pyrénées)
Effets  et indications : Elle contient des sucres complexes (hétérosides) dont la digitoxine, la digoxygénine, la gitixoside, la digitaloside, la sapogénine, la digitonine, la digitoflavine. Ces substances ralentissent et renforcent les battements des muscles cardiaques.

Contre-indication
–       La digitale est une plante extrêmement toxique (poison et parfois mortel !) dont on extrait la digitaline ou digitoxine, utilisée comme tonicardiaque.

–       une étude danoise de 2012 a montré un risque statistiquement significatif de cancer du sein chez les femmes prenant de la digoxine, par rapport aux femmes n’en prenant pas, l’augmentation du risque était de l’ordre d’un tiers

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page