Echo Vert

Les plus beaux jardins privés de Limoges et de l’agglomération

Situé allée de Gorceix sur la commune de Couzeix, le jardin de Raymond Mazerolas fait le bonheur des oiseaux. Mais c’est aussi un refuge poétique pour les visiteurs.

Pousser la porte de ce jardin pensé dans un esprit anglais, c’est vivre une expérience hors du temps. Un moment de sérénité pure, pour le bonheur des yeux et des oreilles. Car le parc est peuplé d’une multitude d’oiseaux qui donnent de superbes concerts improvisés du matin au soir.

Dans cet espace de 2.500 m ², le propriétaire Raymond Mazerolas a imaginé plusieurs atmosphères. Des ambiances changeantes, toujours charmantes. « Pour moi, un jardin doit avoir une multitude de petits endroits, glisse-t-il d’entrée. Ce sont des haltes pour rêver, s’évader, se souvenir… »

Quelque 1.000 espèces de plantes vivacesCe jardinier est maintenant rodé aux visites guidées. Et c’est avec force détails qu’il évoque ce parc – né en 1999 à partir de trois arbres – et qui compte aujourd’hui quelque 1000 espèces de plantes vivaces, d’arbres et arbustes à baies ou à fruits. « C’est un jardin en forme de triangle, mais je l’ai aménagé en courbe, afin qu’il soit plus reposant ».

Le résultat est là : nul doute que ce parc, à dominante de fleurs blanches au printemps et aux feuillages colorés à l’automne, invite les visiteurs à la flânerie et la contemplation…

Séparés par des haies bocagères, les espaces du jardin renferment à chaque fois de belles surprises, avec de nombreux massifs colorés où s’épanouissent vivaces, viburnums blancs ou rosés, petits érables japonais aux couleurs vives appelés acers. Ici et là, d’imposants rosiers lianes se dressent majestueusement, comme des invitations à découvrir ce qui se cache plus loin. « J’ai toujours travaillé la couleur, les tons de blanc, de bleu, de rose », explique le jardinier qui consacre des heures à cultiver sa passion. « La patience, c’est la clé. Là, c’est 15 ans de travail ».

Au détour de la visite, il présente quelques belles originalités, comme cet incroyable chêne commun taillé en nuages !

 Aux quatre coins du jardin, on comprend vite qui sont les rois des lieux : tourterelles, merles, mésanges nonnettes… Une dizaine d’espèces communes ont adopté l’endroit. Des oiseaux que Raymond Mazerolas rencontrait, enfant, dans sa campagne limousine. « J’avais envie de leur donner un lieu de villégiature, de leur donner envie de venir et de rester. » Dans les arbres ou sur les murs, les nichoirs, réalisés en argile, permettent aux oiseaux de vivre en toute sérénité. Des refuges faits maison… Issu d’une famille de tuiliers depuis quatre générations, Raymond Mazerolas a hérité de la passion familiale.

Depuis plusieurs années et après plusieurs sollicitations, le maître des lieux a ouvert son jardin au public (*). Il partage avec joie son amour des plantes et des fleurs. « Les gens sont impressionnés. C’est aussi ça, la récompense du jardinier… »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page