Echo Vert

Le destructeur de palmiers est de retour

Après l’annonce, depuis l’été 2013 de la présence du destructeur des palmiers ‘Paysandisia Archon ‘par Serge Dassain et François Grolleau, membre de l’association «Fous de Palmiers» la présence massive du papillon est bien réel, explique François Grolleau ex-étudiant Bachelor de L’Esgc &F à Labège, avec notamment plusieurs papillons qui ont été aperçus sur la commune par les habitants. Un jardinier nous a expliqué qu’il a tué huit papillons dans la journée ! Sachant qu’une femelle papillon pond 200 œufs/jours ; Un palmier détruit par la larve du Paysandisia archon ./Photo DDMça démontre bien le potentiel nuisible de cet insecte sur la commune et dans la région. Pour lutter efficacement contre ce fléau, la même problématique revient chaque année avec la possibilité d’une lutte biologique naturelle en utilisant des nématodes auxiliaires naturels disponibles en jardinerie mais seulement efficace jusqu’à 25 degrés et assez cher, 30 € la boîte en moyenne. Le traitement s’applique une fois par mois. L’ alternative consiste à opter pour la lutte chimique avec un produit systémique à appliquer au cœur du palmier uniquement permettant ainsi de protéger le palmier d’une éventuelle attaque, car, précise François «c’est les larves qui vont dévorer le cœur du palmier et la femelle papillon pond». Afin de mieux se mobiliser contre cette nuisance trop méconnue, les deux spécialistes ont décidé de créer une nouvelle association. Un comité de pilotage va se réunir prochainement pour recueillir toutes les données sur le sujet au niveau, en particulier, des jardins touchés par ce parasite afin de réaliser un suivi du phénomène pour mieux communiquer les résultats collectés à tout les acteurs concernés, qu’ils soient institutionnels, relevant du Ministère de l’Agriculture ou autres. Pour en savoir plus et les contacter dans le cadre de leur action : mail : palmiersudouest@laposte.net Page Facebook : Palmier Sud Ouest Vidéo You tube : Palmier Sud Ouest

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page