Echo Vert

Lac du Chambon : en attendant le glissement de terrain, le village de La Grave « meurt en silence »

L’éboulement se fait attendre à La Grave (Hautes-Alpes). Depuis cent jours déjà, le village est isolé du reste de la région, en raison de la fermeture à la circulation du tunnel du Chambon. Les habitants s’impatientent.

Le tunnel du Chambon (Isère), le 12 juin 2015.

Depuis plus de cent jours déjà, l’éboulement se fait attendre. Depuis la fermeture à la circulation du tunnel du Chambon (Isère), menacé par l’effondrement d’un pan de montagne, le 10 avril dernier, le village de La Grave (Hautes-Alpes) vit au ralenti, isolé du reste de la région. En attendant, le ballet des hélicoptères continue : le maire de la commune a obtenu, samedi 18 juillet, la prolongation du pont aérien à destination des Deux Alpes, rapporte France 3 Provence-Alpes. Mais pour deux semaines seulement.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page