Pollution à Sudbury

Pollution à Sudbury : laissé à lui-même, le lac Clearwater se rétablit

 

Un lac au sud de Sudbury, pollué par les émissions des minières et délaissé intentionnellement dans les années 1970, se rétablit aujourd’hui par lui-même.

Le lac Clearwater avait été laissé tel quel, afin de le comparer avec des projets de reverdissement et de dépollution ailleurs dans le Grand Sudbury. Les scientifiques le surveillaient cependant depuis le début du projet.

Selon John Gunn, du Centre pour la vitalité des lacs de l’Université Laurentienne, l’assainissement naturel du lac démontre la réussite de la réduction des émissions des minières sudburoises. « Le lac Clearwater agit comme un baromètre de la santé environnementale de la région », explique-t-il.

Il y a dix ans, des petits poissons ont commencé à réintégrer le lac Clearwater. Ce n’est cependant que la semaine dernière qu’un groupe d’étudiants de l’Université Laurentienne a confirmé qu’une population d’achigans à petite bouche y avait élu domicile.

« C’est une indication incontestable que le lac s’est rétabli par lui-même dans son environnement. »

John Gunn attribue cependant la réussite à l’amélioration de la qualité de l’air de Sudbury. « Et les poissons nous disent : « vous êtes sur la bonne voie » », ajoute-t-il.

L’impact international se fait déjà sentir, selon l’expert environnemental. Des scientifiques du Pérou et de la Russie sont venus observer par eux même les résultats du lac Clearwater.

La surveillance du plan d’eau pourrait se poursuivre malgré sa réhabilitation.

John Gunn espère que les études évoluent maintenant vers l’impact d’autres activités humaines sur les écosystèmes, comme le salage routier.